29 janvier 2012

Laurence Rieben, Apprendre à lire (2004) : état de la recherche sur la lecture

Les résultats obtenus au terme de trois décennies de recherche sur le traitement du langage écrit devraient permettre de dépasser l’ère des polémiques.L’état des travaux existants suffit à démontrer que l’acquisition de la lecture est un processus complexe et multidimensionnel. 

Dans la première partie de cet article, nous résumons les apports de la recherche dans les domaines de l’identification des mots et de la compréhension, de même que dans celui des représentations de l’écrit et de ses fonctions. 
Dans la deuxième partie, nous recensons quelques questions dont les réponses devraient avoir des implications pour l’école. 
Nous concluons en mettant l’accent sur l’importance de la formation des enseignants et sur la nécessité de l’enseignement-apprentissage de la lecture tout au long de la scolarité primaire.

Qu’a-t-on appris ces trente dernières années ?
Identification des mots et compréhension
Un premier apport des travaux de recherche réside dans la distinction établie entre les processus d’identification des mots et les processus de compréhension de l’écrit. Le modèle simple de la lecture de Gough (Gough et Juel, 1989) illustre ce point puisqu’il suggère que la compréhension en lecture comporte deux composantes : l’identification des mots et la compréhension du langage oral. Chacune de ces composantes est nécessaire mais aucune n’est suffisante pour permettre la lecture. 

Selon cette vue, la reconnaissance des mots est la seule composante spécifique de la lecture, puisque les aspects de compréhension sont estimés, en première approximation, les mêmes que ceux identifiés dans la compréhension du langage oral. 

Pour illustrer la relative indépendance des deux composantes, Gough fait référence à une anecdote : John Milton, devenu aveugle dans sa vieillesse, souhaita néanmoins relire ses classiques grecs et latins. Pour ce faire, il enseigna à ses filles à décoder le grec et le latin afin qu’elles puissent oraliser un texte qu’il était le seul à pouvoir comprendre. 

Les deux processus peuvent donc être théoriquement dissociés mais la présence d’un seul d’entre eux ne permet pas la lecture, c’est-à-dire la compréhension du langage écrit. Cette distinction centrale entre identification et compréhension permet de décrire quatre profils de lecteurs : les bons compreneurs et décodeurs, les bons compreneurs et faibles décodeurs, les faibles compreneurs et décodeurs et les faibles compreneurs et bons décodeurs.



Le 21ème siècle verra-t-il (enfin) la disparition des polémiques stériles sur l'apprentissage de la lecture ? / Laurence Rieben. In: Formation et pratiques d'enseignement en questions : revue des HEP de Suisse romande et du Tessin. - Neuchâtel. - 2004, no 1, p. 17-25.
Apprendre l'orthographe dans le cadre de la production textuelle : rapport de valorisation / Linda Allal... [et al.] ; [éd.: Direction du Programme national de recherche 33 (PNR 33), en collab. avec le Centre suisse de coordination pour la recherche en éducation (CSRE)]. Autre(s) auteur(s): Dominique Bétrix Köhler, Laurence Rieben, Yviane Rouillet, Madelon Saada-Robert, Edith Wegmuller. - Aarau : Centre suisse de coordination pour la recherche en éducation (CSRE), 1999. - 41 p. : ill. ; 21 cm. - (Programme national de recherche 33 : l'efficacité de nos systèmes de formation)
Apprendre l'orthographe en produisant des textes / Linda Allal... [et al.]. Autre(s) auteur(s): Dominique Bétrix-Köhler, Laurence Rieben, Yviane Rouiller Barbey, Madelon Saada-Robert, Edith Wegmuller. - Fribourg : Ed. Universitaires, cop. 2001 (Fribourg : Impr. Saint-Paul). - XV, 252 p. : ill. ; 23 cm. - (Programme national de recherche33.L'efficacité de nos systèmes de formation)
L'apprenti lecteur : recherches empiriques et implications pédagogiques / sous la dir. de L. Rieben et C. Perfetti ; J. Alegria... [et al.]. - Neuchâtel ; Paris : Delachaux et Niestlé, 1997. - 359 p. ; 20 cm. - (Textes de base en psychologie)
Comment peut-on expliquer les différences individuelles dans l'acquisition de la lecture ? / Laurence Rieben. In: Nouveaux regards sur la lecture. - Paris : Hachette, 2004. - P. 193-204
Comparer les effets de deux approches d'enseignement/apprentissage de l'orthographe : une démarche quasi expérimentale / Yviane Rouiller Barbey et Laurence Rieben. In: Expliquer et comprendre en sciences de l'éducation. - Bruxelles : De Boeck Université, 2002. - P. 131-147.
Compétences orthographiques et tâches d'écriture / Linda Allal, Laurence Rieben, Yviane Rouiller. In: Bulletin suisse de linguistique appliquée. - Neuchâtel. - N° 64(1996), p. 113-127.
Dal soggetto epistemico al soggetto clinico / Anik de Ribaupierre, Laurence Rieben, Elsa Schmid-Kitsikis. In: La scuola di Ginevra dopo Piaget. - Milano : R. Cortina, 1992. - P. 273-285.
Des orthographes et leur acquisition / sous la dir. de Laurence Rieben, Michel Fayol, Charles A. Perfetti. - Lausanne ; Paris : Delachaux et Niestlé, 1997. - 403 p. : ill. ; 21 cm. - (Actualités pédagogiques et psychologiques)
Les différences individuelles dans l'apprentissage de la lecture et leurs implications pour l'école / Laurence Rieben. In: Invariants et variabilités dans les sciences cognitives / sous la dir. de Jacques Lautrey, Bernard Mazoyer, Paul van Geert. - Paris : Ed. de la Maison des sciences de l'Homme, 2002. - P. 139-153.
Différences individuelles dans la reconnaissance des mots écrits chez l'enfant / Laurence Rieben. In: Universel et différentiel en psychologie. - Paris : Presses univ. de France, 1995. - P. 193-221.
Ecritures inventées et apprentissage de la lecture et de l'orthographe / Laurence Rieben. In: Faits de langues. - Paris. - No 22(2003), p. 27-36.
Etude longitudinale des relations entre stratégies de recherche et stratégies de copie de mots chez des enfants de 5-6 ans / Laurence Rieben, Madelon Saada-Robert. In: Des orthographes et leur acquisition. - Lausanne : Delachaux et Niestlé, 1997. - P. 335-358.
Evolution des stratégies d'écriture-copie et unité graphique du français / Madelon Saada-Robert & Laurence Rieben. In: Etudes de linguistique appliquée. - Paris. - No 91(1993), p. 84-96.
Evolution et différences individuelles dans les stratégies de recherche de mots chez les enfants de 5-6 ans / Laurence Rieben. In: Cahiers d'acquisition et de pathologie du langage. - Paris. - No 13(1995), p. 79-96.
Evolution et diversité de la production textuelle en situation de classe / Carine Schwinn Lang, Laurence Rieben. In: Revue française de pédagogie. - Paris. - No 99(1992), p. 25-35.
Individual and situational variability in cognitive development / Anik de Ribaupierre and Laurence Rieben. In: Educational psychologist. - Hillsdale. - Vol. 30(1995), no. 1, p. 5-14.
Intellectually and educationally advanced children : a few theorical and practical indicators of the situation in Switzerland and France / Laurence Rieben. In: Education of the gifted in Europe. - Amsterdam : Swets & Zeitlinger, 1992. - P. 86-103.
Intelligence globale, intelligence opératoire et apprentissage de la lecture / Laurence Rieben.
In: Archives de psychologie. - Genève. - T. 60(1992), no 234, p. 205-224.
Je suis illettré, mais je me soigne : appropriation du discours social autour de l'illettrisme par des adultes non lecteurs en formation / Nilima Changkakoti, Laurence Rieben. In: L'illettrisme : de la prévention chez l'enfant aux stratégies de formation chez l'adulte. - Paris : De Boeck Université, 1997. - P. 243-262.
Learning to spell : research, theory and practice across languages / ed. by Charles A. Perfetti, Laurence Rieben, Michel Fayol. - Mahwah N.J. [etc.] : Lawrence Erlbaum, 1997. - xv, 370 p.

A longitudinal study of word copying in five to six-years-old children [Ressource électronique] / Catherine Martinet, Isabelle Vuillemin, Laurence Rieben. In: Proceedings writing 2004 : 9th International Conference of the EARLI Special Interest Group on Writing, University of Geneva, September 20-22, 2004. - Geneva, 2005. - Article dans un CD-ROM, 4 p..
Piaget's theory of human development / A. de Ribaupierre, L. Rieben.
In: The international encyclopedia of education. - 2nd ed. - Oxford : Pergamon, 1994. - Vol. 8, p. 4479-4483.

Pour une zone proximale de développement de la didactique / Laurence Rieben.
In: Activités métalangagières et enseignement du français. - Berne : P. Lang, 1998. - P. 63-66.
Production écrite en situation de classe et acquisition de connaissances lexicales / Laurence Rieben. In: Lecture-écriture : acquisition. - Paris : Nathan, 1993. - P. 137-151.

Relations between word-search strategies and word-copying strategies in children aged 5 to 6 years old / Laurence Rieben, Madelon Saada-Robert. In: Learning to spell. - Mahwah NJ : L. Erlbaum, 1997. - P. 295-318.

Situations didactiques complexes et spécifiques pour l'entrée dans l'écrit en 1E-2E-1P-2P / Madelon Saada-Robert... [et al.]. Autre(s) auteur(s): Véronique Claret Girard, Carole Veuthey, Laurence Rieben. - Genève : Univ. de Genève Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, 1997. - 57 p. ; 30 cm. - (Document interne / Maison des petits n° 9)

Sciences cognitives et lecture 
sur le blog ...


















Sur le site du Café pédagogique, 
http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/primaire/elementaire/Pages/2007/88_elem_lect_rieben.aspx
Laurence Rieben : 30 années de recul...   

Laurence Rieben, FASPE, Genève
Laurence Rieben, Anne-Marie ChartierDans les années 80, praticiens et chercheurs divergent. Fouchambert et Charmeux sont le modèle dominant chez les formateurs. « Pourtant, on sait depuis 80 que l’influence du contexte est faible chez les bons lecteurs en 4e année de curriculum, que l’identification de tous les mots est très importante, que la conscience phonologique est positivement corrélée avec l’apprentissage de la lecture ».

Dès cette époque, L. Rieben sent qu’il faut essayer de faire connaître ces recherches (publication de l’apprenti lecteur en 1989), et aider les enseignants à travailler à la fois sur le sens et le code, y compris dans des situations complexes, en refusant de jeter le bébé avec l’eau du bain : les acquis positifs de Charmeux et Foucambert). C’est ainsi qu’elle adapte, dans l’école avec qui elle travaille, une démarche inspirée des pratiques d’une enseignante française, Christiane Clesse. Le « texte de référence » est une séquence en plusieurs phases : expression orale et hypothèses à partir de l’album illustré, puis lecture par l’enseignante, élaboration du «texte écrit de référence» (dictée collective à l’adulte de l’histoire revue par la classe, y compris en intégrant les informations des images), dessin individuel d’un épisode, puis écriture du commentaire du dessin à partir d’outils (texte de référence, listes…).
Mais de cette époque, elle se souvient que les enseignantes sont encore très réservées sur le passage précoce à l’écriture...

Dans les années 90, les deux secteurs se rapprochent : ce qu’on peut lire chez les chercheurs se rapproche des pratiques pédagogiques : « les dogmatismes tombent, on peut s’intéresser au décodage dans être accusé de revenir en arrière » écrit Gombert. On différencie l’adulte lecteur et l’apprenant, on réfléchit sur la place de la langue orale, on s’intéresse aux situations réelles de classe, aux relations entre lecture et écriture : doit-on d’abord apprendre à lire pour écrire, ou au contraire les deux apprentissages sont-ils concommitants ? « Nous avons mieux mesuré que la production d’écrit permettait à l’enfant de réaliser que l’écrit code l’oral, mais aussi de prendre conscience de la segmentation, ou de motiver l’apprentissage par la production ».

Mais on commence aussi à travailler sur les différences interindividuelles : au-delà des moyennes, l’écart entre les performances des élèves devient sujet de réflexion,  certains élèves qui ne progressant que très marginalement au cours de leur cycle d’apprentissage… « On s’est intéressé aux différentes « manières de faire » des élèves en train d’apprendre à écrire les mots en s’appuyant sur un texte de référence : copie aveugle, localisation dans le titre ou dans le texte, indices grapho-phonémiques, copies voulues. Ce sont autant d’étapes dans un cheminement évolutif au cours du temps. »

Mais qu’est-ce qu’une méthode ?
Début 2000, on commence à disposer de méta-analyses permettant de comparer les résultats des différentes méthodes, ou de mieux savoir ce que les élèves comprennent réellement… « On a montré, essentiellement dans les études anglophones, l’effet positif de l’enseignement de la conscience phonémique (ou phonique) sur la lecture, l’orthographe et la compréhension. Mais les récentes études randomisées (dans lesquelles on tire au sort les classes sans tenir compte du volontariat ou de l’engagement de l’enseignant) ont cependant montré qu’il y avait pas d’effet de supériorité des méthodes phoniques sur la compréhension, ni d’écart significatif entre les méthodes phoniques synthétiques et les méthodes phoniques analytiques… »

Pour la chercheuse suisse, un champ est donc encore à défricher… ne serait-ce que pour définir exactement ce que sont les « méthodes », au-delà des oppositions binaires qui ne veulent rien dire. « C’est à dire en regardant toutes les composantes de ce qui se passe dans les classes sous l’angle de plusieurs dimensions : relation oral/écrit, sens du traitement de l’information (analyse/syntaxe), poids qu’on done au travail sur les graphèmes, situations didactiques (exercices/complexes), relation lecture/écriture… Bref, développer des modèles d’ensemble et non des composantes isolées… »

Pour elle, c’est la nature du système d’écriture devrait être au coeur du débat sur l’enseignement de la lecture: « l’enfant doit apprendre comment le système d’écriture de sa langue fonctionne, comment on passe de l’oral à l’écrit, et inversement. Et les spécificités de la langue françaises sont telles qu’on ne peut pas se contenter de traduire les études anglo-saxonnes. Toutes ces orientations nécessitent une augmentation massive des crédits de la recherche, la mise au point de programmes internationaux francophones, la participation institutionnellement admise des enseignants à la recherche… Tout un programme… »
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...